Les Portes de Janus – Anatomies de serial killers

Brady est parti d’un constat simple : les études faites sur les tueurs en série et sur le meurtre en général ont été écrites par des universitaires, pas par les tueurs. Il prend donc la plume pour exposer ici sa vision de la société, sa conception du bien et du mal, le concept du relativisme moral et il démystifie le tueur en série.

La seconde partie du livre est consacrée à l’étude de tueurs en série célèbres. Brady décortique tour à tour leurs personnalités et dresse leur portrait psychologique en faisant la distinction entre les psychotiques et les psychopathes.

La lecture du livre permet de mettre en perspective la société dans laquelle nous vivons et de comprendre que tout ce que nous considérons comme normal ne l’est que parce que nous avons appris que c’était normal. Notre éducation est un véritable conditionnement et c’est à travers lui que nous interagissons ensuite avec le monde qui nous entoure. Les normes et les lois sont dictées par les classes dirigeantes. Et comme ce que l’homme crée, l’homme peut le défaire, certaines personnes enfreignent la loi. Brady pense que ces personnes ont une prédisposition naturelle à violer la loi.

Alors, pourquoi certaines personnes franchissent le pas ? Pourquoi d’autres se contentent de leurs fantasmes ? Ont-elles plus peur du crime ou du châtiment ? Brady est-il finalement si différent de nous ?

Extrait:

Évidemment, un important secteur de l’économie américaine repose sur l’industrie florissante des armes. Quand Henry Kissinger a annoncé publiquement : « Il n’est pas économiquement faisable pour l’Amérique de mettre un terme à la guerre du Vietnam en ce moment », il n’y a pas eu de révolte publique devant l’implication évidente que, face au choix de diminuer la production d’armes américaines ou de continuer à envoyer à la mort des milliers d’américains et d’étrangers chaque semaine, ce dernier était préférable. Et lorsque le Président Nixon déversait toutes ces bombes sur le Cambodge pendant des mois tout en assurant solennellement au peuple américain qu’il n’était pas en train de le faire, il n’y a pas eu assez d’engagement moral dans la classe politique pour demander une procédure de destitution. Les actionnaires, les cadres, les techniciens et les ouvriers dans l’industrie de l’armement sont l’exemple du fait zoologique que toute forme de destruction massive est parfaitement acceptable pour les personnes respectables du moment qu’elles gagnent bien leurs vies et « honnêtement ».Ce n’est pas « des flingues ou du beurre », mais des flingues pour du beurre. Tout gouvernement qui, à un moment donné, a besoin d’agences pour faire appliquer la loi pour protéger la majorité des gens n’est pas un gouvernement pour et par le peuple. Toute agence d’application de la loi qui protège un gouvernement, à n’importe quel moment de son mandat, contre la majorité des citoyens, ne peut pas être pour le peuple. Étudiez plus vos dirigeants et moins vos prisonniers. Soyez plus intéressés par les croyances des inquisiteurs plutôt que par celles des hérétiques. Le barbarisme et le pouvoir de l’État s’assoient sur le manque de compréhension de l’opinion publique et sur le désaveu organisé.

Amazon

Camion Noir

Une chronique très intéressante est à lire ici.

Une autre chronique .

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :